Le massage n’est pas synonyme de douleur

0
422
Le massage n’est pas synonyme de douleur

Recourir à un massage est monnaie courante pour plusieurs personnes en quête de relaxation, de détente. Le massage peut également avoir des fondements thérapeutiques. Bien que se faire masser puisse être synonyme de douleurs pour quelques-uns, ce n’est pas toujours le cas. Les massages ont pour objectif d’apaiser, de redonner du punch à votre corps. Ils ne sont donc pas effectués dans le but de vous faire souffrir.

Masser les tissus profonds, un remède efficace

C’est lorsqu’on fait face à des complications ayant rapport aux muscles et aux tissus mous que le massage en profondeur devient une nécessité. Et pour résoudre ce problème, le massothérapeute (professionnel chargé de vous faire le massage) fait fréquemment recours à des huiles et lotions lors du massage. En effet, cela permet d’atteindre plus facilement la première couche des muscles et tissus à l’origine du mal afin de l’éradiquer progressivement. Rigidité des épaules et de la nuque, muscles des jambes et bras tendus, mal de dos font partie des souffrances physiques à laquelle le massage en profondeur pallie.

Le massage en profondeur n’est donc pas une option envisageable pour tout le monde. Il est l’un des plus complexes et puissants parmi les types de massage. Il concerne donc uniquement ceux et celles qui ont besoin de la réparation des couches supérieures. Toutefois, les amoureux des sensations fortes sont aussi autorisés à l’adopter. Plusieurs témoignages de satisfaction après un massage des tissus profonds ont été répertoriés, la condition étant de n’avoir éprouvé aucune peine de quelconque nature.

Se faire masser devient encore plus agréable lorsque l’on s’y prépare mentalement en étant dans un état de confort et de bien-être. Aussi, une toute première expérience en massage ne doit pas débuter par un massage en profondeur. Il faut plutôt opter pour un massage simple et aisé.

Nuance entre douleur et inconfort

Les concepts de douleur et d’inconfort sont totalement opposés dans l’univers du massage. Un massage ne doit pas en théorie être l’auteur de malaises ou de douleurs à celui qui s’y prête. Et, elle n’a aucune conséquence négative sur l’intéressé. Même lorsque ce genre de situation se produit, les muscles jouent le rôle de défenseur en anticipant cette sensation de douleur. En effet, les muscles ont pour fonction de dévier instinctivement la douleur lorsque vous vous apprêtez à avoir mal.

La notion de douleur étant relative, elle peut apparaître chez l’un et ne pas du tout se faire sentir chez l’autre bien qu’ils aient eu le même traitement. Dans le cas où une douleur se fasse sentir lors du massage, il est important de le notifier à son massothérapeute afin qu’il revoie sa technique, car la finalité d’un massage est d’apaiser la pression ressentie dans les muscles.

Néanmoins, il peut arriver que le massage ne puisse pas fournir le bien-être attendu, on parle ainsi d’inconfort. L’inconfort est l’état de gêne ressentie après le massage et qui peut donner une sensation de trouble physique sur l’intéressé. Et là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

La douleur au cours d’un massage est donc le fait de ressentir une souffrance physique ou d’avoir mal pendant l’acte, ce qui provoque l’état de gêne ou d’inconfort.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here