Quand ne devriez-vous pas vous faire masser ?

0
1200
quand ne pas faire de massage

Vouloir se faire masser pour s’apporter de la détente et se relaxer peut plaire à n’importe quelle personne. Mais, le massage n’est pas permis à tout le monde ; il est donc préférable dans certains cas de s’y abstenir afin d’éviter des problèmes d’ordre sanitaire qui peuvent être néfastes pour votre entourage et pour vous-même. Il peut donc avoir plusieurs situations.

Les contaminations

Souffrir d’un écroulement nasal ou d’une grippe peut vous empêcher de vous faire masser. Même si le massage doit vous apporter une grande satisfaction, il est fort probable que vous puissiez infecter votre massothérapeute qui à son tour peut le transmettre à d’autres patients. Votre masseur peut donc refuser de vous masser au risque de se faire contaminer. La meilleure chose à faire est d’attendre patiemment que le mal se dissipe afin de vous fournir ce service relaxant.

Les hypersensibilités de l’organisme

Lorsque vous avez des réactions négatives face à certains produits, il est important de le faire savoir à votre massothérapeute. Ce dernier pourrait utiliser des substances dans lesquelles ces produits sont présents pour faciliter le massage ; ce qui peut vous créer des allergies et peut-être même vous être fatal.

L’état d’ivresse

Un patient en état d’ivresse peut porter un faux jugement sur le massage qu’on lui exécute. Cela peut ainsi affecter l’effet souhaité et même lui être néfaste. Le masseur peut donc exercer des mouvements que le patient ne ressentira pas au prime abord, mais qui causeront d’autres soucis une fois sobres. C’est pourquoi se faire masser lorsqu’on n’est pas dans son état normal peut vous exposer à des dangers.

Les conditions médicales

Le massage peut être une source d’aggravation des maux lorsqu’on ne le pratique pas au moment propice. Ceux souffrant de problèmes qui se rapportent au cœur ou aux reins peuvent empirer leurs cas en se faisant masser. En effet, exercer des pressions sur les parties atteintes ne fera que les endommager. De plus, l’idée reçue de masser un muscle qui a besoin de repos n’est pas toujours vérifiée, car il peut ralentir l’étape de restauration progressive.

La prise de médicaments

Ingurgiter des médicaments peut empêcher de se faire masser. Il s’agit essentiellement :

  •  des anticoagulants : la prise de ces médicaments associés au massage intensif peut entraîner des lésions ;
  • des tranquillisants musculaires : vos muscles ne doivent pas faire l’objet de beaucoup d’attention de la part de votre massothérapeute ;
  • des antidouleurs : vous pourrez ne pas ressentir les pressions exercées par le massothérapeute sur votre corps à cause de ces médicaments ;
  • des crèmes et pommades thérapeutiques : ils sont aussi susceptibles d’être des outils de contamination ;
  • des liquides injectables : il est essentiel que vous informiez votre massothérapeute des injections faites afin qu’il n’exerce aucune pression sur ces parties ;
  • des médicaments de lutte contre la pression artérielle : joindre le massage et les médicaments de ce genre aura comme conséquence l’apparition d’une hypotension artérielle et d’un malaise.

Faire une liste de ses maux à son massothérapeute est la meilleure option possible pour éviter des erreurs et une contamination à grande échelle. Rappelons aussi que se faire masser n’est pas propice dans certaines situations et s’abstenir peut empêcher la prolifération des maladies.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here