Que dire sur vous à votre massothérapeute ?

0
866
que dire sur vous à votre massothérapeute

Pour aider votre massothérapeute à vous fournir une prestation des plus satisfaisantes, vous devez lui fournir certaines informations personnelles comme vos éventuels soucis de santé, votre capacité à supporter des peines et bien d’autres renseignements. Ces derniers sont à exposer à votre massothérapeute avant le démarrage de votre séance de massage.

Contraintes sanitaires

Lorsque vous êtes soumis à des problèmes de santé, votre masseur doit impérativement en être informé afin d’utiliser des techniques de massage qui pourront vous aider à alléger la souffrance, surtout dans le cas des maux persistants. Le massage des tissus profond est l’un des massages reconnus pour sa capacité à agir sur les muscles et les problèmes de douleurs permanentes. L’hypersensibilité de votre corps et de votre organisme au contact de certaines substances doit être aussi révélée au massothérapeute afin qu’il s’assure que ses produits ne vous fassent aucun tort.

L’autre aspect qu’il ne faut pas négliger lors de vos aveux est l’existence de petites maladies susceptible de devenir une source de contamination à grande échelle. En effet, des pathologies contagieuses comme le rhume doivent être portées à l’attention de votre masseur afin que les dispositions soient prises pour empêcher sa prolifération parce que le massothérapeute peut opérer des massages sur plusieurs patients après vous.

Prescription médicale

Au cas où vous seriez soumis à une prescription de médicaments pour un mal spécifique, votre massothérapeute doit en être informé, car la fusion de certains traitements avec un massage n’est souvent pas la meilleure chose à faire. Et notamment, un massage associé à la prise de médicament pour la tension artérielle peut entraîner une baisse de la tension ainsi qu’une perte de connaissance passagère

Le but du massage

Plusieurs types de massage existent et sont adaptés à chaque situation ou problème à résoudre. Ainsi, sans connaitre la raison de votre décision de vous faire masser (bien-être, thérapeutique…), le massothérapeute ne pourra déterminer le type de massage qu’il vous faut

Capacité à supporter le mal

L’aptitude physique à supporter l’effet de douleur varie d’un individu à un autre. Vous pourrez donc être très sensible à la souffrance pour une pratique donnée pendant que d’autres ne le seront pas. Vous devez donc notifier à votre massothérapeute votre degré d’acceptation de douleur afin qu’il n’en exerce pas trop ou au contraire qu’il en fasse assez pour vous satisfaire. Effectivement, sans cette information, vous pouvez être sûr que le masseur peut vous soumettre à de fortes pressions que vous ne pourrez peut-être pas assumer.

Habitué du massage ou non

Avez-vous déjà subi une ou plusieurs séances de massage ? Êtes-vous à votre première fois pour un massage ? Cet éclaircissement est nécessaire pour votre massothérapeute afin qu’il définisse le type de massage qu’il vous faut. Le massage suédois qui est un massage d’introduction est adapté à ceux qui sont à leur première expérience tandis que ceux qui ont déjà eu la possibilité de se faire masser plusieurs fois peuvent s’en passer et franchir l’étape d’un massage plus puissant et vif.

L’objectif du massage est de vous détendre et de vous apaiser. Pour ce faire, le massothérapeute en charge de vous masser doit absolument être informé de certains détails vous concernant afin de ne pas vous mettre en danger et de vous fournir un massage gratifiant. À titre d’exemple, vous pourrez aussi vous faire très mal en omettant de lui souligner votre degré d’acceptation de la douleur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here